• Théorie sociale de l'apprentissage

  • Médias sociaux
    Une typologie

  • Informel (apprentissage)

  • Acquisition

  • composantes de cette théorie sociale de l'apprentissage :
    1) Le sens : notre capacité (en évolution), individuelle et collective, d’être en contact avec la vie et le monde de façon significative. apprentissage en tant qu’ “expérience”
    2) La pratique : nos ressources historiques et sociales communes, des contextes de travail et des perspectives qui soutiennent l’engagement mutuel dans l’action. apprentissage en tant que “faire”
    3) La communauté : des regroupements facilitant la réalisation de nos projets et une forme de participation pouvant être identifiée à une compétence. apprentissage en tant qu’ “appartenance”
    4) L’identité : l’impact de l’apprentissage sur soi et une façon de créer des histoires personnelles en devenir dans nos communautés. apprentissage en tant que “devenir”
    Ces éléments doivent être appréhendés les uns par rapport aux autres.
    -Wenger (1995). La Théorie des communautés de pratiques. Presses de l’Université de Laval.

  • Le terme médias sociaux désigne un large éventail de services Internet et mobiles qui permettent aux utilisateurs de participer à des échanges en ligne, de diffuser du contenu qu’ils ont eux-même créé et de se joindre à des communautés électroniques.

    • désigne le processus par lequel un apprenant s’approprie des connais-sances. Il peut être mené aussi bien en milieu naturel qu’institutionnel, alors que l’apprentissage (processus guidé) se fait en milieu institutionnel (scolaire ou profes-sionnel) et doit avoir pour effet l’acquisition. S.D. Krashen (linguiste et méthodo-logue américain à qui l’on doit The Natural Approach, Pergarnon Press, 1983) oppose « acquisition », processus non conscient qui conduit à une connaissance implicite de la langue, à « apprentissage » (learning), processus conscient qui conduit à une connaissance explicite.

        {"cards":[{"_id":"38bdcc1a8c7db72e55000016","treeId":"522617798063170965001127","seq":815687,"position":3,"parentId":null,"content":"`Théorie sociale de l'apprentissage`"},{"_id":"38bdd2e58c7db72e5500001c","treeId":"522617798063170965001127","seq":8862541,"position":1,"parentId":"38bdcc1a8c7db72e55000016","content":"\ncomposantes de cette `théorie sociale de l'apprentissage` :\n1) Le sens : notre capacité (en évolution), individuelle et collective, d'être en contact avec la vie et le monde de façon significative. apprentissage en tant qu' \"expérience\"\n2) La pratique : nos ressources historiques et sociales communes, des contextes de travail et des perspectives qui soutiennent l'engagement mutuel dans l'action. apprentissage en tant que \"faire\"\n3) La communauté : des regroupements facilitant la réalisation de nos projets et une forme de participation pouvant être identifiée à une compétence. apprentissage en tant qu' \"appartenance\"\n4) L'identité : l'impact de l'apprentissage sur soi et une façon de créer des histoires personnelles en devenir dans nos communautés. apprentissage en tant que \"devenir\"\nCes éléments doivent être appréhendés les uns par rapport aux autres.\n-Wenger (1995). La Théorie des communautés de pratiques. Presses de l'Université de Laval."},{"_id":"38be675e95e8b8c62500000c","treeId":"522617798063170965001127","seq":1,"position":1,"parentId":"38bdd2e58c7db72e5500001c","content":"Article de synthèse sur les communautés de pratique : http://www.academia.edu/1127961/Les_communautes_de_pratiques_note_de_synthese"},{"_id":"4a550722288c7d6ca4000023","treeId":"522617798063170965001127","seq":815689,"position":3,"parentId":"38bdcc1a8c7db72e55000016","content":""},{"_id":"38bdeb3d8c7db72e5500001e","treeId":"522617798063170965001127","seq":815235,"position":4,"parentId":null,"content":"`Médias sociaux`\nUne typologie"},{"_id":"4a5438f1c691bb54fe000065","treeId":"522617798063170965001127","seq":815320,"position":2,"parentId":"38bdeb3d8c7db72e5500001e","content":"Le terme `médias sociaux` désigne un large éventail de services Internet et mobiles qui permettent aux utilisateurs de participer à des échanges en ligne, de diffuser du contenu qu'ils ont eux-même créé et de se joindre à des communautés électroniques."},{"_id":"38be4bdc95e8b8c625000009","treeId":"522617798063170965001127","seq":8862539,"position":5,"parentId":null,"content":"`Informel` (apprentissage)"},{"_id":"4a53a09612cc2b6e2f00001a","treeId":"522617798063170965001127","seq":815108,"position":5.078125,"parentId":null,"content":"`Acquisition`"},{"_id":"4a53a0f712cc2b6e2f00001b","treeId":"522617798063170965001127","seq":815331,"position":1,"parentId":"4a53a09612cc2b6e2f00001a","content":"*désigne le processus par lequel un apprenant s’approprie des connais-sances. Il peut être mené aussi bien en milieu naturel qu’institutionnel, alors que l’apprentissage (processus guidé) se fait en milieu institutionnel (scolaire ou profes-sionnel) et doit avoir pour effet l’acquisition. S.D. Krashen (linguiste et méthodo-logue américain à qui l’on doit The Natural Approach, Pergarnon Press, 1983) oppose « acquisition », processus non conscient qui conduit à une connaissance implicite de la langue, à « apprentissage » (learning), processus conscient qui conduit à une connaissance explicite.*"}],"tree":{"_id":"522617798063170965001127","name":"Apprentissage des Langues Médiatisé par les Technologies","publicUrl":"apprentissage-des-langues-m-di-par-les-technologies"}}